Art et Culture

Mark zuckerberg, présente ses excuses aux Britanniques.

Le fondateur et patron de Facebook, Mark Zuckerberg, a présenté ses excuses aux Britanniques pour avoir brisé leur « confiance » à propos du siphonnage de données du réseau social effectué par le cabinet d’analyse Cambridge Analytica.

Une grosse polémique, Cambridge Analytica est soupçonné d’avoir récolté les données personnelles de plus de 50 millions d’utilisateur Facebook, afin de promouvoir la compagne de Donald Trump aux Etats Unis en 2016.

 Ce dimanche dans la presse du Royaume-Uni et signé par Mark Zuckerberg, Facebook reconnaît avoir la responsabilité de protéger l’information qu’il recueille. « Si nous ne pouvons pas (le faire), nous ne méritons pas votre information », est-il écrit.

Mark Zuckerberg déclare«Cela a constitué un abus de confiance très important et je suis vraiment désolé de ce qui s’est passé. Notre responsabilité est de faire en sorte que cela ne se reproduise pas», a déclaré le responsable dans une interview pour la chaîne CNN, formulant enfin des excuses très attendues. Mark Zuckerberg a également indiqué qu’il «serait heureux» de venir témoigner devant le Congrès américain.

Quant à Sheryl Sandberg, a exprimé des «regrets» peu après. Jeudi sur la BBC, le directeur produits de Facebook, Chris Cox a reconnu que «c’était un énorme abus de confiance». «Notre modèle économique, ce n’est pas de distribuer des données à n’importe qui.»

Suite à ces révélations sur l’utilisation des données de millions d’usagers à l’encontre de leur volonté, le réseau social a chuté en Bourse.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer