Des accusations qui pèsent lourd contre le journaliste Taoufik Bouachrine

0
Taoufik Bouachrine, directeur de publication d’Akhbar Al Yaoum et du site alyaoum24.com, comparaîtra le 8 mars devant la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca, il est poursuivi et en état d’arrestation, annonce un communiqué du procureur lundi 26 fervier.
Dans un communiqué diffusé ce lundi 26 février, le procureur du roi de la cour d’appel de Casablanca a ordonné sa détention dans l’attente de son passage devant les juges. Les accusations retenues sont graves: « traite d’être humain, abus de faiblesse, usage du pouvoir et de l’autorité à des fins sexuelles de manière habituelle au moyen de la menace et du viol ».
Taoufik Bouachrine, 49 ans, a été interpellé dans la soirée du 23 février, dans les locaux de son journal à Casablanca pour répondre à « des plaintes pour agression sexuelle».
Et selon le communiqué ces actes ont été commis, sur deux personnes, qui l’accusent « d’atteintes à la pudeur avec violence, viol et tentative de viol ». L’identité des deux femmes ayant porté plainte contre le journaliste n’a pas été divulguée.
Le document précise aussi que le journaliste est poursuivi également pour   « harcèlement sexuel, racolage en vue de la prostitution et usage d’enregistrements et de photos », commis sur 8 victimes apparaissant dans l’une des 50 vidéos enregistrées sur un disque dur et un enregistreur vidéo numérique, selon le communiqué.
Malak Rholami

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.