Déroulement de l’affaire sur la Polémique de la succession de Johnny Hallyday

0

Johnny Hallyday, la star de la chanson française, décédé le 5 Décembre dernier d’un cancer du poumon, a laissé derrière lui un testament qui nous apprend sa décision de léguer l’intégralité de ses biens (patrimoine et droits) à son épouse Laeticia, ou, si elle venait à décéder avec lui, à leurs filles adoptives Jade et Joy Smet. Quoiqu’il semblerait que Johnny ne disposât pas à sa mort de beaucoup de liquidités, certains médias estiment la valeur de son legs à 100 millions d’euros, dont 50 millions d’euros de biens immobiliers.
Un legs qui comprend également son patrimoine musical dont les royalties — les revenus issus de ses droits d’interprétation, d’auteur, de composition et d’édition musicale — pourraient rapporter des dizaines de milliers d’euros par an ; mais aussi un montant inconnu de dettes qui comprendrait notamment 9 millions d’euros dûs au fisc français.

Déshérités, Laura Smet, fille de Nathalie Baye et son demi-frère David Hallyday, fils de Sylvie Vartan, ont décidé après avoir pris connaissance des volontés de leur père, de contester la validité de son testament avec pour principal argument le fait qu’en droit français il soit illégal de déshériter ses enfants au profit de son conjoint.

Suite à cela, des clans se sont formés. D’un côté, ceux qui appuient la démarche des enfants de Johnny et de l’autre, ceux qui souhaitent que les voeux du défunt soient respectés en défendant sa veuve Laeticia.

Le clan de David et Laura se compose des fans de la star selon qui Johnny aurait été manipulé par sa femme Laeticia pour l’isoler de ses enfants et les déshériter, Brigitte Bardotsoyant aussi compté parmis eux et déclare : «Moi je serais Laeticia, je remettrais les pendules à l’heure et je redonnerais à Laura et David ce qu’ils méritent d’avoir»

Quand au clan de Laeticia, il comporte notamlent Elyette Boudou, sa grand-mère pour qui Laura et David Smet auraient déjà eu leur part, car ayant déjà reçu nombre de donations de leur père de son vivant.
Pour Hélène Darroze, juge à Top chef, « Sur les derniers jours de sa vie, Johnny, qui était très pudique et qui souffrait, ne voulait voir plus personne. Il voulait juste sa femme auprès de lui ».
Patrick Besson, quant à lui, affirme dans un article pour xxx que le testament “ne laisse aucun doute sur la pensée du chan­teur : il a consi­déré que Jade et Joy avaient davan­tage besoin de sa fortune car elles étaient des enfants alors que David et Laura sont des adultes fortu­nés, surtout David figure emblé­ma­tique du Monte-Carlo Coun­try Club”. Il a aussi écrit que l’on traitait le testament de Johnny « comme s’il s’agissait d’un chif­fon sans valeur. Voire faux”.

La première audience au tribunal devrait avoir lieu dans un mois

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.