Affaire Ramadan : son alibi ne tient plus la route

0

L’intellectuel suisse Tariq Ramadan, retenu en détention provisoire depuis le 2 Février dernier, dans l’attente de son jugement pour une affaire de viol, et dont l’état de santé se dégrade de jour en jour, a vu une des preuves fournies par ses avocats écartée par les juges d’instruction. Il s’agissait d’un document visant à prouver son arrivée à Lyon le 9 Octobre 2009, par avion à 18h35, plutôt qu’à 11h15 comme ce qu’affirme l’accusation.
C’est ce même jour que la plaignante accuse l’intellectuel de l’avoir agressé, mais en début d’après-midi. Et c’est cette preuve qui vient d’être écartée, laissant M. Ramadan dans une situation des plus délicates.
Que fournira son alibi ? Réponse dans un mois.

N.C

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.