Polémique : Twitter censure Trump pour «Apologie de la Violence» !

Twitter a masqué ce vendredi un message de Donald Trump sur les affrontements de Minneapolis, le laissant néanmoins accessible, pour signaler une «apologie de la violence», faisant monter d’un cran la polémique avec le président américain qui cherche à limiter la protection des réseaux sociaux et leur latitude à modérer les contenus !…

«Ces VOYOUS déshonorent la mémoire de George Floyd, et je ne laisserai pas faire cela. Je viens juste de parler au gouverneur Tim Walz et lui ai dit que l’armée est à ses côtés tout du long. Au moindre problème, quand les pillages démarrent, LES TIRS COMMENCENT. Merci !», a tweeté jeudi soir Donald Trump !…

Le président, suivi par plus de 80 millions de personnes sur Twitter, a publié ce message, pouvant être interprété comme une incitation aux forces de l’ordre à faire usage de leurs armes, après l’incendie d’un commissariat de Minneapolis lors d’une troisième nuit d’affrontements après la mort d’un homme noir, George Floyd, lors d’une interpellation musclée par des policiers blancs !…

Quelques heures après, le réseau social américain a masqué ce tweet avec un message d’avertissement, laissant simplement la possibilité de le retweeter avec des commentaires, mais pas de le retweeter ni de le «liker» ou d’y répondre. Le tweet reste intégralement visible lorsqu’on clique sur le message !…

«Ce tweet viole les règles de Twitter sur l’apologie de la violence. Toutefois, Twitter estime qu’il est dans l’intérêt du public que ce tweet reste accessible», selon le réseau social !…

Jeudi, M. Trump, ulcéré par l’attitude de Twitter à son égard qui avait pour la première fois signalé deux de ses tweets avec la mention «Vérifiez les faits», a signé un décret visant à limiter la protection judiciaire des réseaux sociaux afin selon lui de «défendre la liberté d’expression face à un des pires dangers qui soit». Le décret devrait être le point de départ d’une longue bataille en justice !…

Abderrazzak Boussaïd/Le7tv

 

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.