ÉCONOMIE: LA « SCOUMOUNE » D’ALGER !

Avant la chute des cours du pétrole, les situations financières et sociales de l’Algérie étaient déjà hautement critiques, pour une économie très dépendante des hydrocarbures au bord de l’effondrement !…

L’Algérie traversait une mauvaise passe, et avec l’effondrement récent des cours du pétrole, la situation est devenue « intenable » pour une économie fragile dépendante entièrement de la rente de l’or noir !…

La chute des prix du baril, rend désormais envisageables les scénarios les plus catastrophiques pour l’Algérie !…

Selon toute probabilité, les recettes en 2020 vont se situer dans un créneau entre 25 milliards de dollars et plus ou moins 10 milliards de dollars, selon les évolutions possibles de la crise !… Dans tous les cas, la situation est menaçante socialement et économiquement !…

« Nous sommes face à un véritable choc baissier des revenus pétroliers, plus grave encore qu’en 2014. Ce choc survient dans un contexte exceptionnel qui présage le pire » alertent les experts !…

Avec, la pandémie du Coronavirus qui sévit dans le monde, tout s’est accéléré. les bourses internationales s’effondrent les unes après les autres, et les lueurs d’une reprise économique espérée, s’éteignent !…

Pour les algériens, dès la départ, cette année 2020 était placée sous de « mauvais signes » et certaines langues diront, qu’un « oiseau de mauvaise-augure », mal nommé en plus, s’est brusquement abattu sur le destin de l’Algérie…Reste à deviner lequel ?!…

À suivre.
Satiriquement votre.

Abderrazzak Boussaid/Le7tv

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.