Economie et Finance

Nouakchott, extension des infrastructures maritimes

Les travaux entrepris pour l’extension du port autonome de Nouakchott avec un investissement de 390 millions de dollars avancent normalement et devraient s’achever en décembre 2020, a annoncé la société ARAIZ Mauritanie.

Cette société avait signé avec le gouvernement mauritanien, en septembre 2018, un accord de partenariat entre les deux secteurs publics et privés pour la construction et la gestion d’un terminal de conteneurs et d’hydrocarbures au port autonome de Nouakchott dit port de l’amitié.

Le projet prévoit la construction d’un terminal de conteneurs d’une profondeur de 16 mètres, soit quatre mètres de plus que la profondeur des eaux à Nouakchott, ce qui devra permettre au port d’accueillir des supers cargos.

Les travaux ont commencé en mars dernier et doivent se dérouler en deux étapes, indique-t-on de même source, précisant que la première prévoit un approfondissement des eaux et l’enlèvement de plus de 5,2 millions de mètres cubes de matériaux solides extraits des profondeurs de l’océan, afin de mettre en place un canal long de 8 kilomètres réservé à l’accostage des gros navires.

Cette première étape prévoit également la construction d’une jetée longue de 570 mètres et large de 46 mètres en plus d’un terre-plein pour les conteneurs d’une superficie de 20 hectares pouvant accueillir tout type de conteneurs.

La seconde étape prévoit l’extension du terminal afin qu’il puisse accueillir des navires d’une capacité de 80.000 tonnes, selon la société qui révèle que cette extension sera opérationnelle dès la première moitié de 2021 et que la gestion de ce terminal de conteneurs et d’hydrocarbures sera confiée à la société en charge de la réalisation de ce projet.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer