Ramid, laissez moi parler ou je demissionne!

S’il y a une chose que nos politiciens refusent d’admettre, c’est que tous les sièges, dans tous les domaines sont éjectables. Et ce , surtout dans des postes de haute responsabilité, là où le sort de tous les marocains se décide. Des postes dont le fonctionnement ne supporte pas les caprices.

Cette nouvelle menace de Ramid de démissionner si on ne lui accordait pas le droit d’intervention dans une réunion parlementaire, alors que la loi le lui interdit est une grande provocation.

D’abord à l’égard de l’institution parlementaire, car il s’agissait avant tout d’adapter son règlement intérieur aux envies de Monsieur le Ministre et aussi à l’égard des Marocains à qui on demande le respect des lois, quand notre ministre demande à ce qu’elle soit taillée à son envie de parler….

La classe!

Une erreur à double titre, pour l’avocat qu’il est et puis pour son poste de Ministre des droits de l’Homme.

Dans la charia, menacer de divorce équivaut divorce!

Najiba Jalal

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.