PPS, journée d’étude pour l’abrogation des lois liberticides

Le groupe parlementaire du PPS a organisé, le mardi 26 novembre une journée d’études à la chambre haute du parlement. A l’ordre du jour, le projet de loi modifiant et complétant la loi pénale. Une thématique qui a mobilisé aussi bien la classe politique que la société civile et les citoyens lambda.

Ayant précédemment rejoint le comité de suivi initié par l’Association Bayt Al Hikma le PPS s’était déclaré porteur de la cause au delà de toute considération politique.

Mohammed Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du Progrès et du Socialisme n’a pas manqué de dénoncer les reports répétitifs relatifs au Projet de loi 10.16 modifiant et complétant le code pénal. Et a souligné la nécessité de tenir en compte la réalité de la société marocaine dans l ‘élaboration de ces amendements.Lors de cette journée d’études, M.Elhammoumi Ahmed, vice-président de l’Association Bayt Al Hikma s’est exprimé à travers une vibrante plaidoirie mettant  en exergue le caractère anticonstitutionnel de la loi pénale en vigueur, et sa contradiction avec les principes démocratiques basés sur le respect des libertés individuelles et la protection des minorités.Affirmant que la réforme de la loi pénale se trouve au cœur de la lutte contre le fanatisme, ainsi que la construction d’un nouveau modèle de développement axé sur l’épanouissement et le bien-être des citoyens ».

Najiba Jalal

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.