Jeux Africains :RedOne voulait parler à la presse. La chargée de communication disait  non.

Jeux Africains :RedOne voulait parler à la presse.
La chargée de communication disait  non.

Par Regragui Nourreddine

Celui qui vous parle boucle ses 40 ans de services. 1980, c’est vrai, on a eu des problèmes d’entrées aux stades X ou Y pour la simple raison que le président du club n’a pas apprécié votre franchise puisée dans la crédibilité.
40 ans plus tard et à l’heure de la liberté de presse. Un groupe de confrères et consoeurs dont les  Young  Reporters sélectionnés AIPS, tous et toutes  furent frustés par le comportement incompréhensible  de la chargée de communication qui pour une raison ou autre nous tranquilsait sur la suite des évènements en nous confirmant que vers le fin de la cérémonie de clôture, vous aurez à retrouver, comme le veut les règles d’une bonne communication, les stars de la soirée.
Mensonge. Nous étions là à croire à des ruses sachant qu’on a placé cet événement continental parmi nos priorités et pour cause, un engagement citoyen à servir tout le groupe du  ministère de la jeunesse et des sports que nous respectons et qui certainement ne vont pas aimer que quelqu’un touche à leur professionnalisme doublé de notoriété.
Interviews, reportages, déclarations, servir le pays  , soutenir nos stars à gagner en célébrité. Rien de ça et c’est avec amertume que nous avons rebroussé chemin.
Une longue nuit d’attente. Un service de sécurité fort en obsacles, ruses et mensonges. RedOne sorti par une autre porte que celle où nous étions amassés à l’attendre. « Vite, vite, il est là ». Bousculades, selfies et notre micro  » le7tv »  tendu à notre beau RedOne qui, ébahit, voulait pourtant répondre à nos questions.
RedOne apparemment au courant de rien ( présence de journalistes qui voulaient le rapprocher davantage de ses funs). Tout le monde s’est retrouvé perdant à cause d’un comportement amateur d’une préposée de service qui ignorait qu’en matière de presse et communication, il y’a une place qui s’appelle « Zone-Médias ».
Plus jamais ça.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.