Le football à son Tsunami. Ô malheur.

Le football à son Tsunami.
Ô malheur.

Par Regragui Nourreddine.

Ils sont venus jouer au football. Un fleuve est apparue comme pour dire  » C’est mon lit ». Oui, on ne joue pas avec la nature.
Heysel, rappelez vous. Ici à Bruxelles, il y’a eu des morts. (1985, 34 morts et pour cause un hooliganisme pure et dure ). 34 ans plus tard, Taroudant, province Marocaine sous l’eau, le municipal de Tazirt était construit sur un bout de terrain d’un fleuve asséché.
Coup d’envoi et des you you. La tragédie est terrible. Facebook « innondé ». 7 disparus et du sauve qui peut.
Un Tsunami. Les images sont choquantes et l’on se demande comment, un terrain de foot pouvait prendre place sur un lit de rivière réveillé !!
Le foot qui tue. On est là et c’est vrai la passion du foot à sa taxe.
Des morts et des cris. Du live sans pouvoir sauver les nouveaux martyrs du ballon rond . Nos sincères condoléances vont aux familles des victimes.
Plus jamais ça.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.