Rabat: Coup d’envoi du concours final du Prix Mohammed VI de mémorisation, psalmodie et déclamation du Saint Coran 1440

Le coup d’envoi du concours final du Prix national Mohammed VI de mémorisation, psalmodie et déclamation du Saint Coran 1440 a été donné, lundi à Rabat.
Organisée par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, du 20 au 22 mai, cette compétition connait la participation des lauréats des concours qualificatifs locaux tenus par les délégations régionales et provinciales du ministère, en coordination avec les conseils locaux des Oulémas.
Le programme du concours final du Prix national Mohammed VI du Saint Coran 1440/2019 est réparti entre les différentes délégations régionales et provinciales comme suit.

Ainsi, le concours débute le 20 mai dans les régions Rabat-Salé-Kénitra, Casablanca-Settat et Fès-Meknes, et se poursuit le 21 mai dans les régions de Béni Mellal- Khénifra, Marrakech-Safi, Souss-Massa et Tanger- Tetouan-EL Hoceima et le 22 mai dans les régions de Dakhla-Oued Eddahab, Laâyoune-Sakia Al Hamra, Goulmim-Oued Noun, Daraâ-Tafilelt et l’Oriental. Le 23 mai sera consacré à la remise des prix aux lauréats, qui aura lieu à la mosquée Al Aâdham à Rabat.
De même, il sera procédé à la remise des prix aux vainqueurs (première place) dans chaque section lors de la cérémonie de la “Nuit du Coran”, qui aura lieu le 24 mai à l’Institut Mohammed VI de formation des imams, mourchidines et mourchidates.
Selon le président du comité de coordination du Prix national Mohammed VI de mémorisation, psalmodie et déclamation du Saint Coran, Mehdi Belkhdar, la compétition porte sur trois sections, la première concerne la mémorisation complète du Coran, avec déclamation et psalmodie, la seconde sur la mémorisation de cinq hizb du Coran avec la méthode marocaine et la troisième concerne la mémorisation de cinq hizb du Coran avec la méthode orientale.
Dans une déclaration à la MAP, il a indiqué que ce concours démontre l’attachement des Marocains au Saint Coran et la grande importance qu’ils accordent à sa mémorisation, psalmodie et déclamation.
Cet attachement, a-t-il poursuivi, est également illustré par la participation des Marocains dans plusieurs concours du Saint Coran dans le monde islamique.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.