M. Sanchez met en avant les aspects stratégiques et humains des relations maroco-espagnoles

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a mis en exergue “les dimensions stratégique et humaines” des relations maroco-espagnoles, soulignant que l’Espagne et le Maroc “sont deux pays voisins et amis qui coopèrent de manière étroite” dans plusieurs domaines.
“La Méditerranée et le Maghreb sont très proches de l’Espagne non seulement du point de vue géographique. Je veux ici faire une mention spéciale pour un pays de cette région : le Maroc, partenaire essentiel pour l’Espagne et mon gouvernement”, a-t-il ajouté dans une tribune parue dans le dernier numéro (mai-juin) du magazine espagnol “Politica Exterior”.
M. Sanchez a relevé, en outre, que “le progrès et la prospérité du Maroc sont décisifs pour la stabilité de la Méditerranée occidentale et de l’Espagne”, ajoutant que les consultations entre les deux pays sont “constantes”.

Le chef de l’exécutif espagnol a rappelé, dans ce cadre, qu’il a été reçu en audience par SM le Roi Mohammed VI, durant la visite qu’il avait effectuée en novembre dernier au Maroc, dans le cadre du renforcement du partenariat stratégique entre les deux Royaumes.
Evoquant le domaine migratoire, M. Sanchez a noté que l’Union européenne (UE) a besoin de politiques “coordonnées et efficaces, mises en œuvre en concertation avec nos partenaires, les pays d’origine et de transit”, notamment le Maroc.
Il a relevé, dans ce sens, que l’UE a reconnu “le rôle clé” du Royaume dans ce domaine, rappelant l’enveloppe de 140 millions d’euros que l’Union a décidé d’accorder au Maroc pour l’aider à faire face à la hausse de la pression migratoire constatée ces dernières années.
“Il s’agit d’un effort important qui doit être soutenu, à moyen et long termes, par une véritable association stratégique –en la matière- entre l’UE et le Maroc”, a conclu M. Sanchez.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.