La 140è Assemblée de l’UIP, avec la participation du Maroc

La 140ème Assemblée de l’Union interparlementaire (UIP) a démarré ses travaux, samedi soir à Doha, avec la participation des présidents de 80 parlements à travers le monde et plus de 2270 parlementaires issus de 162 pays, dont le Maroc.
Le Royaume est représenté à cet événement par une délégation conduite par M. Hakim Benchamach, président de la Chambre des conseillers.
Les travaux de cette assemblée, qui enregistre selon les organisateurs un nombre sans précédent de participants, dont 30 pc de femmes et 13 pc de jeunes, sont axés sur le thème des “parlements, vecteurs de renforcement de l’éducation pour la paix, la sécurité et l’État de droit”.

A ce propos, l’Emir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani a mis l’accent, dans son discours d’ouverture de ce conclave, sur l’importance de la diplomatie parlementaire et son rôle dans le renforcement du dialogue pour un règlement pacifique des conflits, relevant que plusieurs défis sont à relever ayant trait à l’environnement, au climat, à la pauvreté, aux conflits armés, à l’extrémisme et au terrorisme.
De son côté, la présidente de l’UIP, Mme Gabriela Cuevas Barron, a indiqué que la célébration par l’Union interparlementaire du 130è anniversaire de sa création réaffirme son rôle et capacité à continuer à proposer des solutions durables aux crises actuelles, notant que le monde a besoin, plus que jamais, de l’UIP pour contribuer à la réalisation des Objectifs du développement durable 2030.
Pour sa part, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est réjoui des sujets qui seront débattus lors de cette Assemblée, à l’instar des questions de paix, de souveraineté de la loi, de promotion des efforts conjoints dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, faisant part du besoin pressant d’une mondialisation équitable, de l’égalité entre les sexes et de la lutte contre la montée en puissance de l’extrémisme.
En prélude à l’ouverture de ce sommet, des réunions préparatoires se sont tenues, dont des séances de l’assemblée parlementaire asiatique, du groupe parlementaire islamique et du groupe subsidiaire du forum des femmes parlementaires, outre une réunion des secrétaires généraux et des conseillers parlementaires.
Ces réunions, dont celles tenues par l’assemblée parlementaire asiatique et le groupe parlementaire islamique, se sont penchées en particulier sur l’unification des propositions relatives à l’introduction, par le Maroc, le Koweït, l’Indonésie et la Turquie, d’un article d’urgence à l’ordre du jour de l’assemblée, concernant la mise en place d’un mécanisme pour assurer une protection internationale du peuple palestinien, le rejet de la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le Golan syrien, la mise en garde contre l’islamophobie et la protection des minorités musulmanes.
La 140ème Assemblée de l’Union interparlementaire est axée sur plusieurs questions, particulièrement la paix et la sécurité internationales, le renforcement du respect du droit international humanitaire, le rôle du commerce équitable et libre et de l’investissement dans la réalisation des objectifs du développement durable, le rôle des parlementaires dans la réalisation de ces objectifs et la démocratie à l’ère du numérique.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.