Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid présente la nouvelle vision du développement du golf au Maroc

La Fédération Royale Marocaine de Golf (FRMG) a tenu, ce mardi à Rabat, sous la présidence de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, sa première Assemblée Générale Ordinaire (AGO) depuis l’élection de Son Altesse Royale en janvier 2018.
Durant cette Assemblée, Son Altesse Royale a présenté la nouvelle vision de développement du golf au Maroc, fruit d’une réflexion nourrie d’échange et de concertation avec les différentes parties prenantes du golf durant toute l’année 2018, indique la FRMG dans un communiqué.
La vision, proposée par Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, apporte une nouvelle démarche de partenariat entre la fédération et les clubs affiliés, basée sur des objectifs sportifs clairs et précis pour élargir la base des pratiquants et former des champions dans cette discipline, à même de faire rayonner l’image du Maroc dans les rencontres internationales, ajoute la même source.

Cette nouvelle vision de développement reprend, en le confortant, l’esprit de la loi 30-09 visant l’ouverture du sport au capital privé. La Fédération fera de l’appui à l’économie du golf un axe majeur de sa stratégie de développement à travers la contribution à la formation aux métiers du golf et la promotion du Maroc en tant que destination golfique des touristes étrangers en partenariat avec les autorités compétentes, explique la même source.
La préservation des ressources hydriques est l’une des grandes priorités de cette vision. Ainsi, des mesures nouvelles ont été prévues dans l’exploitation des golfs pour les accompagner, dans cet effort collectif, visant la généralisation de l’irrigation des golfs par les eaux usées traitées.
À travers ces deux axes structurants, le sportif et l’économique, note la Fédération, le golf est amené à devenir une activité sportive et une niche de développement économique durable créatrices de valeur.
Lors de sa présentation à l’occasion de cette Assemblée générale, SAR a procédé à un diagnostic fruit de réflexion, de partage et d’échange entre les différents acteurs du golf à l’échelle nationale.
Pour mettre en œuvre une nouvelle stratégie de développement du golf, comme l’a souligné SAR le Prince Moulay Rachid, il a fallu d’abord s’arrêter sur les éléments tangibles qui freinent la pratique de cette discipline. Le golf est considéré, à tort, comme un sport élitiste, alors que c’est à la fois une activité sportive ouverte au plus grand nombre de pratiquants, et surtout une niche de développement et de croissance économique.
Mais cet effort de développement, comme l’affirme SAR, ne peut ignorer le souci de préservation de nos ressources hydriques, volet important de cette nouvelle vision de développement, souligne la même source.
Sur le plan structurel, le sport du golf peine à mobiliser le tissu économique, constitué des groupes privés, qui détiennent le plus gros du portefeuille golfique du pays et qui n’ont jamais fait partie, auparavant, des instances fédérales ; ce qui ne peut permettre le développement harmonieux et dynamique de ce sport.
Sur le plan social, SAR a incité les clubs à entamer une politique agressive d’intégration des jeunes filles et garçons afin d’élargir la base nationale des joueurs amateurs, sans oublier les enfants de familles démunies, tout en veillant à la compatibilité du sport avec la poursuite de leur scolarité.
La nouvelle stratégie de développement du golf vise à améliorer la position des joueurs marocains dans le classement mondial, tout en favorisant leur présence dans les circuits internationaux importants. Cet effort passe indubitablement par l’élargissement de la base des pratiquants de ce sport.
Dans ce sens, un nouveau directeur technique national fut désigné en 2018 et a procédé à la restructuration de la Direction Technique Nationale à travers une nouvelle approche de partenariat entre la Fédération et les clubs, en vertu de laquelle, la Fédération soutient les clubs en matière d’encadrement technique, et ces derniers s’engagent sur des objectifs clairs et précis.
En effet, la formation des licenciés en golf est une donnée fondamentale pour le développement et le renforcement de la pratique de cette discipline au Maroc. Levier impératif de performance, la formation dans les métiers du golf a concerné, dès 2018, plusieurs paliers d’expertise (formation d’enseignants/moniteurs de golf, formation d’arbitres fédéraux, formation de fitting de club, formation de kinésithérapie orientée golf, Formation en secourisme, formation en coaching mental).
Cette politique de formation sportive pluridisciplinaire, qui sera renforcée le long de l’exercice 2019, vise à combler le vide patent en la matière, au niveau national.
Durant cette réunion, les membres de l’Assemblée ont procédé à l’arrêté des comptes et à la discussion des rapports moraux des deux exercices 2017 et 2018, ainsi qu’à l’approbation du plan d’action de 2019 et du budget y afférent. L’Assemblée a également procédé au vote des membres du nouveau comité fédéral et des commissions de discipline et d’appel.
À la fin de cette Assemblée, la Fédération Royale Marocaine de Golf a donné lecture du message d’allégeance adressé à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste.

#FRMG #Passion #Performance #Excellence

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.