Ouverture à Miami du Forum commercial et d’investissement USA-Maroc

Le 5ème Forum commercial USA-Maroc a ouvert ses travaux jeudi à Miami en Floride, avec la participation d’un parterre de responsables gouvernementaux, de chefs d’entreprise, d’experts et de diplomates.
L’ordre du jour de cet important conclave est de discuter du développement des échanges commerciaux entre les États-Unis, le Royaume et le reste du continent africain et d’explorer les possibilités de renforcer davantage ce partenariat économique au potentiel prometteur.
L’événement est initié par l’ambassade du Maroc à Washington en partenariat avec le Centre d’affaires USA-Afrique de la Chambre américaine du commerce et le Miami Dade College, la plus grande université publique aux États-Unis.

Placé sous le thème: “Forum pour le commerce et l’investissement entre les États-Unis et le Maroc: Les liaisons transatlantiques”, cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’une série de forums similaires, organisés durant les dernières années dans les marchés clés des États-Unis, en vue de promouvoir davantage les relations commerciales entre la première économie du monde et un continent africain en pleine croissance.
Des interventions ont été faites en ouverture par l’ambassadeur de SM le Roi aux États-Unis, Lalla Joumala Alaoui, le président du Miami Dade College, Eduardo Padron et le commissionnaire du comté de Miami Dade, Jose Diaz, l’occasion de placer la rencontre dans le cadre du partenariat stratégique solide entre le Maroc et les États-Unis et de souligner l’importance de booster davantage les relations aux plans économique et commercial en mettant à profit les itinéraires de navigation directs reliant la côte est des États-Unis aux ports marocains.
En reconnaissance de ses contributions remarquables à la consolidation des relations maroco-américaines à tous les niveaux et des perspectives qui s’ouvrent aux liens entre le Royaume et la Floride, M. Jose Diaz a remis la clé de la ville de Miami à l’ambassadeur du Royaume à Washington.
Le Secrétaire d’État chargé de l’Investissement, Othman Ferdaous, a fait, ensuite, un exposé détaillé sur les opportunités énormes qu’offre le Royaume au niveau économique, ainsi que ses avantages compétitifs comme hub pour le commerce et les investissements avec le continent.
Après quatre forums couronnés de succès à Dallas, Atlanta, Seattle et Washington, l’édition de cette année se tient à Miami pour mettre en avant la Floride et le Maroc en tant que points de connectivité transatlantique reliant l’Afrique et les Amériques, indiquent les organisateurs.
Les organisateurs de cette conférence entendent mettre en avant l’importance des opportunités économiques et d’affaires qu’offrent les liaisons transatlantiques entre le Maroc, carrefour entre l’Afrique et l’Europe et tête de pont de nombre d’investissements internationaux sur le continent, et la Floride, mégapole située sur le littoral de l’océan Atlantique qui se positionne comme porte des deux Amériques.
Les itinéraires de navigation directs reliant la côte est des États-Unis aux ports marocains ont permis au Royaume de servir en effet de point de transbordement et de centre commercial sur trois continents.
En outre, l’Accord de libre-échange entre les États-Unis et le Maroc – le seul que Washington a conclu avec un pays africain – a éliminé 95% des tarifs d’exportation et accru les échanges bilatéraux de 300%.
Par ailleurs, plus de 147,7 milliards de dollars de marchandises ont transité par les aéroports et les ports maritimes de la Floride en 2017, faisant de cet État du sud-est des États-Unis un chef de file mondial du commerce international.
Selon les intervenants, les perspectives de ce partenariat stratégique sont appelées à se renforcer davantage avec le lancement la veille (mercredi), par la compagnie nationale Royal Air Maroc de sa nouvelle ligne aérienne directe reliant Casablanca et Miami, à raison de trois fréquences par semaine.
Le lancement de cette ligne traduit en effet l’ambition du Maroc de relier l’Afrique à l’Amérique. La nouvelle desserte est la troisième destination directe desservie après celles de New York City et Washington DC.
L’aéroport international de Miami sert notamment de plateforme de correspondances permettant de relier d’autres aéroports du sud des États-Unis, ainsi que d’Amérique centrale.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.