Destruction de 22 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation

Quelque 22 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation ont été saisies et détruites depuis le début de cette année dans la région de l’Oriental, selon la direction régionale de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA).
Les opérations de contrôle menées durant les trois premiers de 2019 ont abouti à la saisie et la destruction de 16,048 tonnes de produits alimentaires d’origine animale et 6,098 tonnes de produits d’origine végétale, précise la même source dans un communiqué.
Dans le cadre des opérations, effectuées durant cette même période par les services compétents de l’office ou à travers leur participation dans les commissions provinciales mixtes, ajoute-t-on, il a été procédé à l’organisation de campagnes de contrôle sanitaire des produits de forte consommation, notamment dans les grands entrepôts de stockage des produits alimentaires et au niveau des points de vente.

Le communiqué fait savoir à cet égard qu’à l’importation, 70.000 tonnes de divers produits (céréales, dates et fruits frais) ont fait l’objet de contrôle, notant que 56 tonnes de légumineuses et 7.650 tonnes de produits d’origine animale ont été refoulées pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur.
De même, les services de l’ONSSA de l’Oriental ont délivré en trois mois 109 certificats sanitaires et d’inspection, et effectué 655 visites de suivi pour vérifier le respect et le maintien des exigences sanitaires au cours desquelles 57 cas d’infractions ont été relevés et des procès-verbaux ont été dressés contre les contrevenant.
Par ailleurs, la direction régionale de l’ONSSA a pris part à plusieurs foires et salons, au niveau régional et provincial, dédiés à la valorisation des produits de terroir et à la promotion de l’économie sociale et solidaire, et mené des campagnes de sensibilisation au profit des exposants et des visiteurs axées particulièrement sur les missions et domaines d’intervention de l’Office.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.