Empoisonnement de Imane Fadil, mannequin italo-marocaine … Une vengeance d’une cruauté maléfique !

Imane Fadil, mannequin italo-marocaine est décédée le 1er mars. Elle aurait été empoisonnée avec des substances radioactives.
Le mannequin, âgée de 34 ans, était l’un des témoins principaux dans l’affaire de l’ancien Premier ministre italien Silvio Berlusconi et de ses soirées «Bunga bunga».
Le 29 janvier, la marocaine se rend dans un hôpital de la région de Milan en Italie suite à de fortes douleurs à l’estomac. Elle a donc passé plusieurs tests pour savoir d’où ça pouvait venir.

Les examens médicaux ont été envoyés à un laboratoire spécialisé qui a alors indiqué que la femme avait dans son estomac « un mélange de substances radioactives qu’il n’est pas possible de trouver normalement dans le commerce ».
Les résultats ne laissent aucun doute : la femme aurait été empoisonnée.
Les proches de Imane affirment qu’elle leur aurait fait part de sa peur d’avoir été empoisonnée, quelques jours avant sa mort.
Silvio Berlusconi, l’ancien premier ministre, insiste sur le fait qu’il n’a aucun lien avec la mort de cette femme. Il déclare sur les supports médiatiques italiens : «Je suis navré quand une personne jeune meurt. Je n’ai jamais connu cette personne et je ne lui ai jamais parlé»,

Rappelons qu’à l’âge de 25 ans, le mannequin avait livré des révélations chocs sur l’ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi dans le cadre d’un procès. Elle avait offert plusieurs informations concernant les soirées libertines que l’ancien politique organisait avec plusieurs jeunes femmes dans sa villa à Arcore près de Milan. Suite à ses révélations, Silvio Berlusconi lui aurait tendu une enveloppe de 2000 euros lors d’un dîner en lui disant d’un air menaçant : «Ne vous offensez pas».
Mais le modèle n’avait pas accepté de garder le silence. Elle aurait même évoqué plusieurs autres scandales qu’a connu l’ancien premier ministre, notamment lors d’une soirée avec deux femmes déguisées en religieuses qui lui offraient un strip-tease.
Imane aurait également prévu de sortir un livre concernant les histoires de Silvio, intitulé «J’ai rencontré le diable», mais les textes ont été saisies par la justice italienne.
Avant de mourir, le mannequin avait déclaré :
«Tout cela a commencé quand j’avais 25 ans et aujourd’hui, j’en ai 34 ans. J’ai toujours dit la vérité et j’ai rejeté tant de tentatives de corruption de Silvio Berlusconi et de son entourage».

SA

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.