Tensions entre l’Arabie Saoudite et le Maroc !

Selon l’agence américaine AP, un responsable gouvernemental rapporte que le Maroc a rappelé son ambassadeur en Arabie Saoudite pour des consultations après la diffusion d’un documentaire sur le Sahara Occidental jugé hostile par Rabat.
De nouvelles divergences entre l’Arabie Saoudite et le Maroc concernant le conflit au Yémen et la position du Maroc au Qatar voient le jour. L’agence américaine Associated Press rapporte que « Des responsables gouvernementaux ont déclaré que le Maroc avait cessé de prendre part à une action militaire avec la coalition menée par le gouvernement saoudien dans la guerre au Yémen et avait rappelé son ambassadeur en Arabie saoudite ».

Un responsable du gouvernement marocain a annoncé jeudi que le Maroc ne participait plus aux interventions militaires ni aux réunions ministérielles au sein de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, selon l’AP. Le pays aurait boycotté le 23 juin dernier une réunion des ministres de la Communication de la coalition arabe tenue à Jeddah, consacrée à l’examen des moyens visant à soutenir la « légitimité au Yémen ».

Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, a annoncé dans une interview parue sur la chaîne de télévision Al-Jazeera qui se trouve au Qatar, que la participation du Maroc au Yémen avait « changé ».
Bourita aurait également fait allusion à la tournée du prince saoudien Mohammed bin Salman dans d’autres pays arabes, alors que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi avait été assassiné au sein de l’ambassade saoudienne à Istanbul. À Riyad, les echos avancent que le Maroc aurait refusé d’accueillir le prince héritier saoudien, évoquant le « programme chargé » du roi Mohammed VI.

Après l’interview de Bourita, la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya a diffusé un documentaire sur le Sahara occidental, affirmant que « le Maroc l’avait envahi après le départ des colonisateurs espagnols en 1975 », ce qui a été perçu comme un nouveau signe de crispation entre l’Arabie Saoudite et le Maroc, traditionnellement alliées.

SA

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.