Vitrine du Sport national . Le « SISL » patrimoine immatériel .

Par le 7tv / Regnour

De rien , offrir au Royaume du Maroc un Salon Internationale du Sport. Il faut avoir la ténacité de Mehdi Sekkouri pour le faire  » Nous investissons énormément et on s’en fout du reste  » .
Espace Toro ( Casablanca ) .On est à El Ank et là , l’animation bat son plein  » Avec Mehdi , j’ai trouvé du boulot  » rappelle AZ jeune Marocain bachelier qui relaye  » Le Salon du Sport et des Loisirs créateur d’emploi, tous les jeunes de Bourgogne te le diront » .


Des jeunes mais aussi de grosses boites , des menuisiers , des électriciens, agents de sécurité , des directeurs de Fédérations, invités etc . Deux fois la foire Internationale de Casablanca . »Il fait chaud mais on s’amuse . On y trouve une offre abondante de ce que fait le Maroc en matière de sport et c’est navrant de marquer l’absence du ministère de tutelle  » .


Deux énormes chapiteaux . Naybet, Javier ( Pena Madritista ) et Krimau pour l’ouverture . Les prix à la MDJS , le CNOM , Achraf Ouchen et le golf pour la clôture. Entre temps , les débats comme les expos ( l’invité Espagne , stand le 7 tv , Rahal, les produits qui te donnent des muscles etc ) avaient ravivé ce coin du grand Casablanca.

Rôle économique et sociale à ne pas en discuter en plus de l’animation. ( 10 km- foulées d’Anfa- )Rien à dire , des garçons dans la lignée à Mehdi . On en veut .


4 jours et des heures d’emploi. Business dans les règles de l’art .Le Salon du sport comme ses semblables de l’agriculture , le cheval , l’industrie ou le cinéma. Les absents ont eu certainement tort.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.