Incendie en Grèce: un bilan lourd en conséquences !

0

Depuis lundi, une vague de chaleur provoque aux alentours d’Athènes la mort de 26 personnes dans une villa.
« C’est un moment difficile pour l’Attique, c’est une nuit très dure pour la Grèce » déclare le premier ministre grec, Alexis Tsipras, dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 juillet tandis que les incendies ravageaient le pays.
Alexis Tsipras rentre alors de son voyage en Bosnie découvrant une « situation hors de contrôle ».
Mardi 24 juillet, on assiste aux conséquences du carnage : au moins 50 morts et plus de 170 blessés. La plupart des victimes ont été piégées dans leur maison ou dans leur voiture près de la ville balnéaire de Mati et de Rafina, à une quarantaine de kilomètres de la capitale. Le président de la Croix-Rouge, Nikos Oikonomopoulos, présent sur les lieux de l’incendie se confie à la télévision grecque le regard plein d’émoi : « Je n’oublierai jamais la vue de ces corps morts ». Il ajoute que « toutes les maisons et les véhicules n’ont pas été fouillés, les pompiers et les secours risquent de découvrir d’autres horreurs ».

Sofia Ammor


vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire