Mohamed Boussaid: de bonnes prévisions économiques et financières pour le Maroc

28

Le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid, annonce ce jeudi à Rabat de bonnes perspectives de croissance dans le royaume, notamment grace à une récolte agricole optimiste et une bonne gestion des secteurs non-agricoles.

Boussaid passe en revue les indicateurs économiques nationaux et internationaux justifiant ses prévisions:

– Accélération notable des activités non-agricoles grace à une stabilité de l’ensemble des secteurs mis à part celui des travaux publics
– Hausses respectives de 5.7% et de 6.4% des secteurs de la pêche maritime et des phosphates au cours du premier semestre de 2018
– Légère hausse du crédit bancaire (2.4 milliards de dirhams durant cinq mois), alors que l’inflation était de 2.4%.
– Légère baisse du taux de chômage (de 10.7% à 10.5%) mais ce dernier reste élevé dans le milieu urbain avec plus de 15.6% de chômeurs, on note cependant la création de 116000 emplois cette année.
– Hausse des exportations (+11.4%) évaluées à 140.2 milliards de dirhams
-Hausse des importations également (+9.9%) évaluées à 241 milliards de dirhams
– Hausse des recettes touristiques (+15%) soit 31 milliards de dirhams et hausse des transferts des marocains résident à l’étranger (+8.5%) soit 32 milliards de dirhams.
– Baisse des investissements directs étrangers qui sont passés de 15 à 10 milliards de dirhams en une année
– Hausse de l’investissement public qui atteint 31.7 milliards de dirhams, mais qui est à l’origine de l’ampleur du déficit (8 milliards de dirhams)
– Équilibre des finances publiques malgrè une hausse des dépenses de l’Etat

Boussaid a mis l’accent sur les efforts mis en oeuvre dans son projet de finance LF 2019 à savoir le développement de l’enseignement, de la santé, de l’emploi, du dialogue social, de la confiance et des stratégies sectorielles. Les prévisions économiques et sociales du pays, conformes aux Hautes orientations royales, seront adoptées lors du conseil des ministres pour optimiser les chiffres des années à venir.

Sofia Ammor

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire