Le gouvernement exige plus de transparence sur les prix des carburants.

29

Le gouvernement veut plus de transparence sur les prix et la qualité des carburants mis en vente.

Le ministère chargé des Affaires générales et de la Gouvernance a affirmé qu’une décision dans ce sens vient d’être publiée dans le bulletin officiel du 21 juin 2018. Elle stipule que les propriétaires des stations sont tenus d’afficher le nom de chaque type de carburant et son prix (toutes taxes comprises) et ce à travers un tableau visible aux clients depuis la route permettant l’accès à la station de distribution.

A noter que cette décision est conjointe entre le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique et le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable. Elle définit ainsi  les procédures d’information du consommateur sur les prix de vente des carburants liquides.

Dans le détail, cette décision, qui intervient conformément aux dispositions de la loi sur les prix et la concurrence pour protéger les consommateurs, vise la généralisation de l’affichage de tous types de carburants vendus dans les stations, au lieu d’afficher uniquement les deux types (Gasoil et Super) comme c’est le cas actuellement, a précisé le communiqué, notant qu’un délai de 18 mois maximum a été accordé aux propriétaires des sociétés de distribution pour la mise en œuvre de cette mesure.

S’agissant des prix affichés via l’application «Mahatati», la décision a souligné l’obligation de mettre à jour les prix, a indiqué la même source, ajoutant que cette opération n’a aucune relation avec le délai de 18 mois mais le changement des prix doit être automatique et immédiat, contrairement aux informations relayées par certains médias.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire