Les victimes présumées de Taoufik Bouachrine subissent « menaces et pressions » (Procureur général)

0

Les victimes présumées de Taoufik Bouachrine subissent « menaces et pressions », a affirmé vendredi à l’AFP Najim Bensami, Procureur général du roi près la Cour d’appel de Casablanca.

« Nous avons des informations qui confirment que les plaignantes subissent des pressions et des menaces de la part de l’entourage (de Taoufik Bouachrine), ou se voient proposer des arrangements financiers », a affirmé à l’AFP Najim Bensami. « Nous avons le devoir de les protéger (…) à partir du moment où elles apparaissent dans les vidéos saisies, nous les considérons comme des victimes même si elles ne portent pas plainte », a-t-il souligné.

« Il y a la présomption d’innocence et c’est le juge qui aura le dernier mot, mais nous défendons les poursuites que nous avons engagées dans le respect total des lois et procédures », a-t-il ajouté.

Les accusations reposent sur des vidéos saisies dans le bureau du directeur au moment de son arrestation. Et, selon le juge de la chambre criminelle de la cour d’appel de Casablanca, 15 femmes se sont portées « parties civiles ». Huit d’entre elles étaient absentes jeudi au tribunal. Parmi ces dernières, au moins trois ont déjà fait savoir qu’elles n’avaient rien à reprocher à l’accusé.

Selon Telquel.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.