Les taxis rouges à Casablanca ont leurs propres lois

0

Depuis des années, on sait que les Casablancais souffrent pour trouver un petit taxi ‘rouge’ dans les rues de cette immense ville pour se rendre au travail ou n’importe où.

Bien malin celui qui résoudra le problème des taxis à Casablanca, puisque Les chauffeurs de ces machines ne se rendent pas compte de la gravité de la chose.

En effet, on a posé la question à quelques Casablancais, pour voir leurs réactions, et d’après les réponses ci-dessous on constate que c’est un sujet très sensible pour eux:

Meriem, 26 ans, infirmière anesthésiste:  « je galère tout le temps et chaque matin avec les taxis rouges pour me rendre à mon travail,  près de chez moi je ne trouve ni tramway ni les grands taxis blancs, donc la seule solution qui me reste c’est un petit taxi sauf que je passe 30-40 minute pour le trouver. Des fois, des taxis passent vides sans s’arrêter. Je commence à penser à acheter une voiture malgré la circulation serrée à Casablanca. j’espère que c’est un problème qui pourrait se régler bientôt ».

Fayçal, 28 ans, conseiller commercial: « De nos jours, il est difficile de trouver un taxi, et si tu le trouve prie à dieu qu’il va à la même destination que la tienne, parce que si ce n’est pas le cas, tu dois chercher un autre taxi, ce qui m’a poussé personnellement à acheter une moto, chose qui ma facilité la vie un peu c’est pas une solution efficace mais ça aide beaucoup ».

Rappelons que cet article ne fait aucune généralité sur les chauffeurs de taxi, mais parle de quelques exceptions qui noircissent leur image.

Malak Rholami

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.