L’intelligence artificielle proposée par le Québec

0

Ce vendredi à Paris, le Québec a annoncé son envie de créer une Organisation mondiale de l’intelligence artificielle (Omia). Son but est de travailler sur les enjeux sociétaux et éthiques de cette méthode. La nouvelle a été communiquéa par le gouvernement canadien dans une start-up française.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine Saint-Pierre a mentionné à l’AFP : « Nous n’avons pas encore le modèle exact », mais il s’agit de créer « un organisme mondial qui va regrouper tout autant des politiques, que des gens de la société civile, des chercheurs, des universitaires » pour travailler sur les « conséquences de l’intelligence artificielle » sur la société, et qui serait « très orientée vers l’éthique ».

 

Lamia Bourim

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire