4 grandes découvertes scientifiques qu’on doit aux femmes !

2
La science peut remercier la femme d’avoir grandement contribué à de nombreuses percées majeures dans différents domaines. Malheureusement ceci est souvent ignoré faute d’attention médiatique. Le 7TV vous présente donc cet article afin de leur rendre, modestement justice et dresser le portrait de quatres femmes ingénieuses qui ont amélioré la vie de tout un chacun.

Mary-Claire King 

 

Le cancer du sein fait des ravages chaque année. Mais l’espoir subsiste pour de nombreuses femmes atteintes grâce aux traitements disponibles. Et celles ci doivent une fière chandelle à  Mary-Claire King.
Ses recherches autour du  cancer du sein ont commencé en 1974 afin de découvrir si oui ou non cette maladie est héréditaire. Ceci l’a mené à l’identification du chromosome-17 et du BRCA1, le premier étant  élement clé du caractère héréditaire en question et le second étant le gène à l’origine de la maladie.
Lise Meitner 
 
L’élément clé de la maitrise de l’énergie atomique fut la découverte de la fission nucléaire. C’est grâce à cela que des centrales nucléaires ont pu être construites et alimenter donc des millions de personnes en électricité d’une ampleur jamais atteinte par le passé. Malheureusement c’est aussi l’avancée technologique qui a permis la construction des armes nucléaires
Lise Meitner, scientifique Autrichienne née en 1868, a eu une contribution majeure à la découverte du phénomène de fission. Elle fit partie de l’équipe d’Otto Hahn qui travaillait sur le sujet. Sa contribution fut hélas ignorée lors de l’attribution du prix Nobel à ce dernier en 1944, mais de nombreux prix de reconnaissance lui furent attribué, dont la prestigieuse médaille Max-Planck. Enfin, elle refusa de participer aux recherches sur la 1ère bombe atomique, ne voulant avoir aucun rapport avec une application léthale de ses recherches.
Gertrude B. Elion 

La maladie du Sida fait des ravages chaque année auprès de millions de personnes. A ce jour, aucun remède n’a été découvert, mais quelques découvertes ont permis d’estomper ses effets dévastateurs, dont certaines majeures sont dûes à une seule femme: Gertrude B. Elion.
Elle était déjà connue dans les cercles médicaux pour sa découverte de traitement contre la leucémie, la malaria ou le cancer. Prenant sa retraite en 1983 après une carrière distinguée, elle a néanmoins taclé la question du SIDA après cela, à l’époque maladie encore inconnue, et a permis le développement de l’azidothymidine, premier médicament contre cette infection et qui bloque la transmission du SIDA de mère à nouveau-né.
Helen Fisher 
 
On va finir ce classement en sortant des découvertes purement scientifiques et en parlant d’une grande chercheuse et anthropologue dans un domaine qui nous tient tous à coeur, l’amour.
Helen Fisher a établi l’effet de l’amour sur le cerveau à travers des scans sur celui-ci. Elle a pu donc déduire  le cerveau contient trois systèmes d’accouplement et de reproduction:
-Désir: l’appétit sexuel ou libido.
-Sentiment: l’intense sentiment amoureux en début de relation.
-Attachement: profond sentiment d’attachement à un partenaire de longue date.
Pour les plus intéressés, ses interventions aux conférences TED valent le détour et permettent de se faire une meilleure idée de ses théories.

 

Tahir Zahzouhi

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

2 commentaires

  1. Jonni dit

    You saved me a lot of halsse just now.

  2. futbol.run Boston Rovers dit

    Manchester United boss Jose Mourinho sat on a plastic chair during Wayne Rooney’s testimonial. The full dugout meant Mourinho watched pitch-side as his team drew 0-0 with Everton at Old Trafford. Jose Mourinho forced to sit on plastic chairs with staff during Wayne Rooney’s testimonial against Everton as substitutes packed dugout

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.